EN AR FR

L’importance du Développement de la Recherche Scientifique en Sciences Humaines et Sociales      

Compte tenu des évènements à l’échelle nationale et internationale, nous sommes conscients que l’actualité nous impose le plus souvent, en tant qu’individus ou en tant que société, de faire des choix difficiles, soit dans le cadre de la prise de décision , soit en proposant des solutions visant à relever divers défis, dans les domaines de l’éducation, de la politique, de la sécurité, de l’économie, …etc. Pour ces raisons, nous avons besoin d’un cumul de connaissances aussi large que varié en Sciences Humaines et Sociales qui comprendrait des concepts et des théories claires ainsi que des analyses approfondies sur les différents thèmes qui sont en relation avec les exigences de ces événements.

Il est important de souligner que ces analyses et conceptions développées par des spécialistes reconnus en Sciences Humaines et Sociales doivent être fondées sur des résultats de recherche essentiellement empiriques, menées de manière objective, loin de toute subjectivité ou partialité.

Ce cumul de connaissances est une condition sine qua non dans toute prise de décisions adéquates en vue de relever les défis du développement global, en toute confiance et assurance. 

Néanmoins, l’opérationnalité de la recherche en Sciences Humaines et Sociales et l’utilisation de ses résultats dans les prises de décisions, dépendent de notre capacité en tant qu’individus ou en tant que société, à accepter  les idées nouvelles et à continuer à mobiliser les compétences et les   moyens nécessaires pour arriver à cumuler plus d’analyses, d’innovations et de découvertes de solutions adaptées, car les problématiques du développement et de la sécurité, ainsi que l’équilibre des relations internationales, exigent des solutions en perpétuel renouvellement.

A cet effet, il est indispensable pour nous, que l’on soit convaincu de la nécessité d’améliorer en permanence notre perception de notre environnement ainsi que nos connaissances afin d’être toujours en mesure de prendre les décisions qui s’imposent pour continue la marche vers plus de développement et plus de progrès.

A la lumière de ce qui précède, on peut dire que l’époque actuelle se caractérise par l’importance des universités et des structures de recherche (centres, unités et laboratoires). En effet, la force des pays, ne se mesure plus par la force de leurs armées et leurs casernes, mais par la place qu’occupent leurs universités et leurs structures de recherche. C’est ainsi que, se frayer  une place parmi les nations  dépend de la capacité  de ces établissements et structures de recherche à fournir des idées, des analyses et des solutions appropriées aux exigences du développement global  de façon continue. 

Les sociétés influentes aujourd’hui sont celles qu’on nomme « sociétés de savoir ». C’est pour cela que les pays développés et émergents prennent toujours en considération  les établissements de recherche comme un facteur important dans la conception de leurs stratégies de développement.

Les recherches et études en Sciences Humaines et Sociales nous permettent de cerner les points forts et les points faibles de la société. Ainsi, des mesures adaptées peuvent être prises afin de valoriser et renforcer les premiers et de réguler ou restructurer les seconds.  De telles recherches et études nous permettent  d’accéder à  une meilleure compréhension des règles de fonctionnement de la société, de son histoire et de sa civilisation et par là-même, d’en tirer des enseignements à même de renforcer les liens entre le présent et du futur.  Elles  nous permettent aussi d’observer avec minutie et de comprendre les différents phénomènes qu’ils soient éducatifs, économiques ou sociaux et, par conséquent, d’orienter et d’accompagner les changements en fonction des aspirations et des plans officiels de développement, loin des interférences qui peuvent nuire aux résultats escomptés. 

Ces études et recherches nous permettent aussi de mieux comprendre  divers autres thèmes liés à la vie de l’homme en tant qu’individu et en tant que société.

Il est à noter que lorsque on se penche sur la réalité de notre pays, on trouve que les principales préoccupations  qui émergent relèvent du domaine des Sciences Humaines et Sociales. Ces préoccupations portent sur des questionnements du genre   : Comment rendre efficace notre système éducatif ? Comment  garantir la réussite de la majorité des enfants et réduire au maximum les déperditions scolaires ? Comment peut-on éviter les tensions sociales (telles que celles des événements de Ghardaïa …), sinon, comment stabiliser les tensions sociales et choisir les meilleures issues de sortie possible? Quels comportements devrions-nous adopter face à notre histoire ancienne, moyenne et contemporaine ?  Comment peut-on préserver notre identité et en même temps nous ouvrir à la mondialisation ? Comment préserver notre sécurité globale (géographique, alimentaire, médicale et culturelle) ?

Tous ces questionnements et bien d’autres ont besoin d’un cumul de connaissances, inspiré par les résultats des études et des recherches en Sciences Humaines et Sociales qui sont initiées et menées par des compétences essentiellement nationales,  jouissant de la quintessence scientifique et ayant la capacité  de produire des connaissances de haute qualité.

Compte tenu de ce qui précède, il est clair que les résultats de la recherche scientifique en sciences humaines et sociales, comme les résultats scientifiques en sciences et technologie et en sciences médicales, constituent une base essentielle pour l’épanouissement de toute nation.  Sans cela, il serait difficile de parler de progrès, de développement et de prospérité.

Dans ce contexte, lord Nicholas Stern, Président de l‘Académie britannique, soulignait avec force l’importance des Sciences Humaines et Sociales dans la réalisation des objectifs de développement: 

“A society without thriving social sciences and humanities risks achieving at best only an arid kind of prosperity, far less rich than our creative human culture deserves – and at worst confusion, apathy, decline and conict[1]

Alors, comment se présente la recherche en Sciences Humaines et Sociales en Algérie ? Afin de cerner les efforts déployés par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique dans la mise en place de ce que nous pourrions appeler «le système national de la recherche scientifique en sciences humaines et sociales», nous allons analyser les différents éléments constituant ce système à travers les points suivants:

 

  • La population des chercheurs en sciences Humaines et Sociales,
    • Les infrastructures de recherche en sciences Humaines et Sociales,
    • Les projets de recherches réalisés en SHS,
    • Les thématiques de recherches traitées en SHS,
    • La production scientifique en sciences Humaines et Sociales.

 



[1] Lord Stern of Brentford, president of the British academy (2014): Prosperity, What does it mean, and how can it be fostered? Introduction in: Prospering wisely: How the humanities and social sciences enrich our lives. BRITISH ACADEMY for humanities and socials sciences, http://www.britac.ac.uk/prosperingwisely/